CRAJEP Pays de la Loire

Accueil > Le CRAJEP en Pays de la Loire > Actualité > Agorajep 2021 : Retour sur notre débat public pour les jeunesses

Agorajep 2021 : Retour sur notre débat public pour les jeunesses

Le 11 Mai 2021, nous avons organisé une Agorajep pour échanger sur les jeunesses, puiqu’il nous semble important que le choix de voter, de ne pas voter ou de voter pour une liste puisse se faire en toute conscience, avec de l’information, de l’échange, du débat, et d’en faire une décision éclairée.

Même si les hommes et les femmes ont une belle capacité de résilience, nous vivons une période singulière et inédite, voire anxiogène, dont nos rapports sociaux sont limités. Il est difficile de se retrouver en famille, entre ami·es, ou simplement d’inviter des personnes chez soi. Nos vacances se réduisent, la vie culturelle, sportive et de loisirs s’amenuise au regard du contexte sanitaire.
Toutes ces restrictions touchent toute la population, notamment les jeunes.

Quelques constats spécifiques :

  • Les jeunes ont actuellement le plus fort taux de prévalence pour l’anxiété, la dépression et les problèmes de sommeil.
  • Les cours et les apprentissages se complexifient, avec un décrochage qui s’amplifie. Sur le premier confinement, près de 20 % des élèves sont concernés par cette problématique et 35 % se trouvaient dans les collèges en réseau d’éducation prioritaire et en lycée professionnel.
  • L’écart sur les pratiques physiques : -5 % chez les enfants et -39 % pour les ados.
  • L’isolement est très important pour les jeunes. Ils sont 44 % à le ressentir contre 38 % sur l’ensemble de la population française. C’est particulièrement le cas de 46 % d’entre eux qui sont restés dans leur domicile habituel. Pour les étudiant·es, il est difficile de demeurer dans leur logement, bien souvent exigu, alors que presque totalité de leur cours se déroule distanciel.

Ces quelques exemples démontrent que nous sommes peut-être sur une forme de bombe à retardement. Il illustre le besoin de réfléchir et de mettre en œuvre une politique globale jeunesse à l’échelle nationale, mais aussi à l’échelle des régions et des collectivités.

Pour cette soirée nous avons choisi 3 thématiques, 3 ateliers et 20 propositions.

L’invitation des têtes de listes des régionales 2021 :

Pour cette occasion, trois têtes des listes électorales régionales ont été présentes :

  • Guillaume Garot du Printemps des Pays de la Loire,
  • Matthieu Orphelin de l’Écologie Ensemble Citoyenne et Solidaire,
  • François de Rugy de la Région de tous les Progrès.


Engagement et éducation :

L’atelier Engagement et éducation aborde les questions liées à la reconnaissance et à l’encouragement de l’engagement dans sa diversité de formes, instituées ou non. L’échange porte également sur la reconnaissance des compétences développées lors de cet engagement et l’accompagnement vers la suite de cet engagement.

L’ordre de débat, tiré au sort : Guillaume Garot, Matthieu Orphelin et François de Rugy.




Compétences Jeunesses à l’échelon régional :

L’atelier Compétences jeunesses à l’échelon régional porte sur la création d’un schéma pour une politique jeunesses. Ce schéma aurait pour but de créer une dynamique régionale pour les jeunes de court à long terme. L’atelier propose pour sa construction, de prendre en compte la parole des jeunes au travers de concertations, où il sera question de penser à une politique éducative et culturelle au sein des lycées, CFA sur l’ensemble du territoire régional. L’atelier soulève également le besoin de reconnaissance du secteur associatif et de l’ESS puisqu’il représente 15% des emplois de la région.

L’ordre de débat, tiré au sort : Matthieu Orphelin, François de Rugy et Guillaume Garot.




Formation, situation sociale et emploi des jeunes :

Cet atelier s’interroge sur une situation sociale aggravée par la crise sanitaire de tout·e·s les jeunes. Il relève le besoin de renforcer la politique de logement, de déplacement dans la région avec des infrastructures, équipements (vélo, transports en commun) et une tarification adaptée pour les jeunes. Mais aussi, que les jeunes puissent s’assumer économiquement en valorisant des tarifications solidaires, voire d’expérimenter le RSA jeunes.

L’ordre de débat, tiré au sort : François de Rugy, Matthieu Orphelin et Guillaume Garot.




Les 20 propositions et la conclusion :

Enfin, un débat libre s’articule au regard des 20 propositions du CRAJEP pour les élections régionales avec les trois têtes de listes. Puis, une conclusion laisse transparaître un prochain rendez-vous pour construire une véritable politique des jeunesses à court, moyen et long terme.




Remerciements :

Nous tenons à remercier tous les participant·es de cet Agorajep édition 2021 et au têtes de listes aillant répondu à notre invitation pour cette occasion.

Haut de la page Haut
SPIP | Site réalisé par les CEMÉA Pays de la Loire | Mentions légales | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0