CRAJEP Pays de la Loire

Accueil > Formations et Métiers de l’Animation > Les métiers de l’animation socioculturelle

Les métiers de l’animation socioculturelle

Cette rubrique regroupe un certain nombre d’études, enquêtes, rapports concernant le métier d’animateur et de la branche de l’animation.

titre documents joints

  • Rapport de branche Animation - septembre 2015 (PDF – 1.2 Mo)
  • Synthèse du rapport de branche Animation septembre 2015 (PDF – 32.5 ko)
  • Enquete auprès des stagiaires de la formation professionnelle de la branche animation (PDF – 388.6 ko)

    Observatoire des métiers de la branche animation
    Cabinet Ithaque
    Enquete auprès des stagiaires de la formation professionnelle de la branche animation

  • Enquête 2009 sur les salariés en CDD (PDF – 864.5 ko)

    Observatoire des métiers de l’animation - Uniformation
    Cabinet Ithaque
    Enquête 2009 sur les salariés de l’animation en CDD

  • Synthèse des travaux de l’observation des métiers (PDF – 3.5 Mo)

    Observatoire des métiers de la branche animation
    Cabinet Ithaque
    Synthèse des travaux de l’observation des métiers

  • Les intervenants artistiques des arts vivants dans la branche animation (PDF – 633.5 ko)

    Observatoire des métiers de la branche animation
    Cabinet Ithaque
    Les intervenants artistiques des arts vivants dans la branche animation

  • CNEA - analyse de la branche animation - octobre 2012 (PDF – 185.8 ko)

    CNEA - analyse de la branche animation - octobre 2012

  • Les Animateurs socioculturels et de loisirs : morphologie d’un groupe professionnel (1982-2005) (PDF – 1.2 Mo)

    Les Animateurs socioculturels et de loisirs :morphologie d’un groupe professionnel (1982-2005)
    Francis LEBON
    avec la collaboration de Emmanuel de Lescure
    Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire
    Établissement public du ministère de la Santé, de la Jeunesse et des Sports

    Situés entre les secteurs de l’éducation, de la culture et du social, les animateurs par-
    ticipent de l’extension et de l’élargissement des activités éducatives vers des lieux,
    des publics, des âges de la vie que n’avait pas ou peu investis l’Éducation nationale.
    L’animation, qui propose notamment une critique pédagogique du monde scolaire, a
    d’abord appartenu à des activités religieuses ou vocationnelles et n’est devenue un
    métier que dans les années 1960. Les activités d’animation ont alors peu à peu été dé-
    finies comme des activités professionnelles.
    Les rhétoriques professionnelles, en annonçant inlassablement un processus de « pro-
    fessionnalisation », manifestent depuis lors l’existence et la reconnaissance de cette
    « nouvelle profession ». Mais qui sont les animateurs professionnels (sexe, âge, ori-
    gines sociales) ? Quels sont leurs niveaux de formation ? Quels types de filières ont-
    ils suivis ? Quelles sont leurs conditions d’emploi ? Comment ont évolué ces
    différentes caractéristiques ? L’originalité de cette étude est précisément de mettre au
    jour les transformations du groupe professionnel entre 1982 et 2005 au moyen d’une
    analyse secondaire des données de l’enquête Emploi (INSEE).
    En 1985, la profession compte près de 6 femmes pour 4 hommes. Les hommes sont
    plutôt de niveau bac, les femmes de niveau CAP ou BEP. Âgés de 33 ans, ils travaillent
    habituellement 33 heures par semaine. En 2005, l’animateur moyen est une femme âgée
    de 33 ans (père ouvrier, mère employée) qui, de niveau bac, travaille 26 heures par se-
    maine, dans une mairie, pour environ 800 € par mois. Aujourd’hui comme hier, la pro-
    fession se compose donc de jeunes gens. Mais contrairement à une idée reçue, les
    agents de l’animation sont des « grandes sœurs » plus que des « grands frères ».
    Néanmoins, au-delà de la féminisation, d’une petite progression des niveaux de for-
    mation et de la montée des situations de précarité, le contraste des conditions d’em-
    ploi au sein du groupe professionnel est constant sur toute la période. Nous avons
    relevé de grandes disparités dans les caractéristiques des individus regroupés et dans
    les statuts des emplois occupés par les animateurs. Le groupe professionnel semble
    éclaté, dispersé (l’étendue des niveaux de formation, des salaires, par exemple, est im-
    portante). Il semble se diviser, certains se rapprochant des employés (et des emplois
    de service), d’autres des dirigeants. En d’autres termes, l’animation n’est pas une « pro-
    fession intermédiaire » pour tout le monde.

  • L’identité professionnelle des animateurs (Word – 176 ko)

    L’identité professionnelle des animateurs - Jean-Claude Gillet

  • ANIMATEUR SOCIOCULTUREL, UN MÉTIER EN RECONSTRUCTION ? (PDF – 1.7 Mo)

    ANIMATEUR SOCIOCULTUREL,UN MÉTIER EN RECONSTRUCTION ?
    DRJSCS PACA

    Parmi les activités de la mission régionale d’observation des métiers de l’animation et du sport, l’étude des
    métiers qui relèvent de logiques spécifiques de développement prend une place de plus en plus importante.
    Directeur de publication
    Christian Poujardieu
    En 2007, ce regard s’est porté sur les métiers des sports équestres en PACA et en 2009 sur les
    métiers des sports de montagne. Une étude sur les métiers des sports du littoral verra le jour en 2011.
    Concernant le secteur emblématique de l’animation socioculturelle, la demande des membres du comité
    de pilotage de la mission était unanime.
    Réalisation
    Anne-Sophie Dumortier
    Ce secteur soulève en effet beaucoup d’interrogations.
    • Peut-on parler d’une profession comme les autres ?
    • Qui exerce le métier d’animateur socioculturel et de quelles façons ?
    Conception graphique - PAO
    Lightcomm.
    Crédits photos
    • Quelles sont les tendances d’évolution du métier ?
    • Combien et quels types d’emploi sont concernés en région ?
    • Comment le système éducatif s’est adapté aux nouveaux besoins ?
    L’analyse des données statistiques disponibles et d’entretiens d’acteurs et professionnels du
    secteur répond en détail à ce questionnement. La description du processus de structuration et de
    www.istockphoto.com professionnalisation de l’animation socioculturelle met à disposition des lecteurs une information riche
    www.fotolia.com et problématisée, offrant des repères pour la mise en œuvre de démarches opérationnelles dans le
    champ de l’emploi et de la formation. Déjà, quelques pistes de travail sont avancées en conclusion du
    document. Cette étude et la méthode participative qu’elle a générée confirment ainsi la place qu’occupe
    la mission régionale d’observation et l’importance du partenariat élargi dont elle bénéficie.

  • Cartographie des formations aux fonctions d’animation (PDF – 161.8 ko)

    Cartographie des formations aux fonctions d’animation
    Premières interprétations
    ONMAS

  • LES EMPLOIS DE L’ANIMATION DE NIVEAU II ET III (PDF – 4.4 Mo)

    LES EMPLOIS DE L’ANIMATION DE NIVEAU II ET III
    Observatoire nationale des métiers de l’animation et du sport
    Novembre 2004

  • Synthèse des résultats de l’enquête Emploi-Formation 2013 de la branche Animation (PDF – 127.6 ko)

    Synthèse des résultats de l’enquête Emploi-Formation
    2013 de la branche Animation

  • Rapport final BPJEPS LTP (PDF – 1.1 Mo)

    Etat des lieux de la spécialité loisirs tous publics du BPJEPS dans quatre régions
    Ile-de-France
    Midi-Pyrénées
    PACA
    Pays-de-la-Loire
    Réalisé pour le compte de la MSJEPVA
    Novembre 2012

  • Emploi dans la branche animation. Enquête 2013 (PDF – 384.9 ko)

    CPNEF Animation
    Observatoire des métiers de l’animation
    ENQUETE EMPLOI-FORMATION AUPRES DES ENTREPRISES DE LA BRANCHE ANIMATION
    RAPPORT FINAL
    janvier 2014

  • CPNEF Animateurs à temps partiel : résultats de l’étude Animation/Alisfa (Zip – 658.6 ko)
Haut de la page Haut
SPIP | Site réalisé par les CEMÉA Pays de la Loire | Mentions légales | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0