CRAJEP Pays de la Loire

Accueil > Le CRAJEP en Pays de la Loire > Actualité > NOUS SOMMES TOUS CHARLIE, ET APRES...

NOUS SOMMES TOUS CHARLIE, ET APRES...

Les attentats de la semaine du 7 au 9 janvier 2015 sont venus remettre en cause, percuter notre conception de la démocratie qui place la liberté d’expression comme un élément fondamental du vivre ensemble. Cette même liberté d’expression et le droit aux différences d’opinions sont les moteurs de notre engagement au sein du Comité régional d’associations de jeunesse et d’éducation populaire.

Les participations collectives qui ont suivies doivent également nous interpeller :

  • Est-ce une participation massive mais ponctuelle en réponse à une agression ? Le risque est de ne pas avoir de suites, d’oublier et laisser la vie, le quotidien reprendre.
  • Est-ce que c’est un élan de mobilisation qui inaugure la volonté de chaque femme et de chaque homme à investir les espaces de dialogues et de constructions du bien vivre ensemble ? Alors, sommes-nous capables de questionner nos fonctionnements, nos actions pour permettre à chacun d’avoir une place, de prendre sa place ?

La nature même de l’Éducation Populaire est l’engagement citoyen, au quotidien, de la réalité vécue et pensée. Nous partageons des valeurs qui considèrent que chaque femme, chaque homme est en mesure de participer à la vie sociale de son territoire, de la république.
Cependant, en tant que militant de l’Éducation Populaire nous ne pouvons ignorer qu’une part des jeunes ne croie plus en cette société et qui tourne le dos à des valeurs d’écoute, d’échanges, de débats, de confrontation pacifiques et démocratiques. Nous avons donc toute notre place dans le rôle de co-éducation et du bien vivre ensemble.

Plusieurs de nos mouvement sont engagés dans des démarches d’éducation relative à l’environnement (environnement social, environnement local, international...) qui visent à comprendre le monde et surtout le transformer pour faire vivre l’égalité, les droits, et la solidarité.

Les attentats de Paris doivent nous interpeller et exiger plusieurs niveaux de vigilance :

  • Refuser la stigmatisation
  • Replacer l’importance fondamentale de l’éducation dans les écoles et dans l’ensemble des structure éducatives collectives hors de l’école pour favoriser le vivre ensemble

Il convient donc d’être cohérent et de renforcer les moyens de fonctionnement à toutes les associations qui agissent dans ce sens.

Le Conseil Permanent du CRAJEP des Pays de la Loire


Retrouvez les différentes interventions des mouvements du CRAJEP ainsi que le communiqué de presse du Conseil Régional des Pays de la Loire.

titre documents joints

Haut de la page Haut
SPIP | Site réalisé par les CEMÉA Pays de la Loire | Mentions légales | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0