CRAJEP Pays de la Loire

Accueil > Le CRAJEP en Pays de la Loire > Actualité > Le CRAJEP et la Réforme Territoriale

Le CRAJEP et la Réforme Territoriale

Communiqué du CRAJEP des Pays de la Loire
Dans le cadre de la réforme territoriale
15 juillet 2014

L’objet de nos associations d’éducation populaire et de jeunesse est de construire avec et pour les citoyens et notamment les jeunes, des projets culturels, éducatifs et sociaux. Des projets qui participent à l’amélioration de la vie quotidienne – des projets qui permettent des progrès POUR TOUS.

Associons les citoyens à la réforme

Dans la cadre de la réforme territoriale, nous entendons tout et son contraire et cela ne permet pas aux citoyens de se forger un point de vue. En effet une réforme qui redéfinit le périmètre géographique mais aussi et surtout le périmètre des compétences des collectivités locales, institutions reconnues de proximité par nos concitoyens, ne peut faire fi de leur parole. Aussi il nous semble essentiel que cette réforme fasse dans un premier temps l’objet d’une information, d’une formation qui permettent aux citoyens de se saisir des enjeux de celle-ci. Faire preuve de pédagogie et d’explication est une condition nécessaire afin de permettre à chacun de pouvoir analyser de façon critique et faire un choix éclairé. Dans un deuxième temps, il est nécessaire de permettre une réelle concertation citoyenne.

Renforçons l’équité des territoires

Dans cette réforme il existe des enjeux d’appartenance, d’identité, de compétitivité... Mais nous pensons que le débat ne peut se faire sans certains éléments : les coopérations entre les Régions, la constitution de bassins de vie permettant à l’ensemble des habitants du territoire de bénéficier des services publics quelques soient leurs lieux de vie. Il nous parait essentiel que la nouvelle carte proposée ne définisse pas d’une part des territoires riches et d’autre part des territoires pauvres. Nous ne pouvons qu’encourager une réforme qui visent l’équité de territoires. Ces éléments doivent être portés au centre du débat.

Maintenons la compétence Jeunesse

La suppression de la clause générale de compétence et l’absence de la compétence Jeunesse du projet de loi tel qu’il est présenté à ce jour, ne peut que nous inquiéter. Même si nous avons souvent rappelé que la Jeunesse ne pouvait être une politique sectorielle mais bien transversale à tous les champs qui la traversent (Santé, logement, autonomie, formation, emploi...), il paraît essentiel qu’une compétence la définisse pour qu’elle soit mise en œuvre au risque de la voir disparaître.

titre documents joints

Haut de la page Haut
SPIP | Site réalisé par les CEMÉA Pays de la Loire | Mentions légales | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0