CRAJEP Pays de la Loire

Accueil > Le CRAJEP en Pays de la Loire > Actualité > Le CRAJEP Pays de la Loire en perpectives

Le CRAJEP Pays de la Loire en perpectives

La dernière Assemblée Générale du CRAJEP des Pays de la Loire qui s’est tenue en juin dernier fut l’occasion de rappeler les objectifs que nous nous étions fixés :

Développer la logique de coordination identitaire, autour des principes et valeurs de l’Éducation Populaire
Renforcer la représentativité du CRAJEP. C’est ainsi que cette année 2011 nous avons connu trois nouvelles adhésions : Concordia, JPA [1] et l’ALF [2] Pays de la Loire.
Renforcer les communications interne et externe. A noter qu’en Mars 2011, un site internet a été mis en ligne, avec une Newsletter mensuelle. Le site connaît près de 4000 visites mensuelles.
Animer et coordonner les instances du CRAJEP. Nous avons connu nos instances habituelles (5 conseils permanents avec des participations variables, des bureaux intermédiaires), mais c’est aussi des groupes thématiques qui ont fonctionné. De manière régulière on peut repérer le groupe Solidarité Internationale, Formation Professionnelle, Représentation (CPCA [3] et CESER [4]), Participation des Jeunes en Région (CRJ [5]). D’autres groupes ont fonctionné de façon moins régulière, comme celui de la Culture ou de l’Engagement.
Assurer les représentations du CRAJEP (CPCA, CESER, Commission Régionale Consultative de la Culture CR, GRACS – en intermittence...)
Favoriser l’association des jeunes, avec notre contribution au CRJ.
Participer et contribuer à la construction des politiques publiques.

Mais cette Assemblée Générale fut aussi l’occasion de donner quelques éléments projectifs pour les mois, les années à venir.

État
Dans un premier temps, et c’est d’actualité, nous ne pouvons que parler de notre satisfaction de voir l’apparition du terme « éducation populaire » dans le nom du ministère de la Jeunesse. C’est un signe d’une réelle reconnaissance quant à la fonction de l’éducation populaire. Reste à mettre en œuvre et à transformer concrètement ce signe symbolique. Et cela va certainement représenter un axe majeur de notre intervention dans les mois à venir.

Formation Professionnelle
Le CRAJEP construit une mobilisation collective afin à la fois de poser des constats communs, de partager nos analyses sur les métiers et faire émerger des préconisations communes en terme de politiques publiques (sans interférer dans les négociations nationales de la branche) en association avec l’ensemble des partenaires régionaux de la branche (syndicats d’employeurs, de salariés...)

International

Nous avons deux axes d’intervention : autour du Burundi, dans le cadre de la coopération du Conseil Régional Pays de la Loire et autour du volontariat international avec une étude qui souhaite associer l’ensemble des acteurs (associatifs, institutionnels) en 2013 avec France Volontaires.

Une mobilisation autour du CESER
Aujourd’hui le CRAJEP a un mandat au sein du CESER. Au regard de ce que nous représentons il convient que le CRAJEP puisse avoir au moins deux mandats. Pour cela le CRAJEP agit en toute transparence avec ses partenaires et de manière démocratique dans le choix de ses futures représentantes. Nous annonçons les choses, nous nous organisons démocratiquement sur le choix des personnes et il convient d’agir dans les mois à venir pour aboutir.


Pour mener à bout l’ensemble des chantiers, il y a des questions autour de notre organisation et de nos moyens.

Effectivement si nous souhaitons contribuer de manière active à ces différents chantiers, contribuer à la construction et la mise en œuvre de politiques publiques,Nous devons renforcer les moyens de notre coordination.

Nous devons renforcer l’engagement de nos membres.
Nous savons que nous vivons une forme de paradoxe.
- L’environnement sollicite de plus en plus le CRAJEP
- Les contextes de nos associations, fédérations régionales et locales sont parfois tendus. La tension des différentes situations a tendance à happer nos temps de militants et de permanents.
Et pour autant dans ce contexte il convient que nos mouvements, nos associations puissent dégager du temps à ses militants, à ses permanents pour faire vivre la coordination, pour faire avancer nos objectifs communs et éviter le replis sur soi...

Nous devons aussi renforcer les moyens de notre coordination.

Renforcer les moyens, c’est avoir une contribution complémentaire de la Région, de l’État. Les corps intermédiaires ont été un des enjeux des dernières élections. Et bien évidement le CRAJEP défend l’intérêt des corps intermédiaires et appelle au renfort non seulement d’un dialogue social mais aussi d’un dialogue civil.

Le CRAJEP se veut être un partenaire (dans le cadre d’une reconnaissance réciproque d’une volonté de contribuer...), mais le CRAJEP se doit d’être libre et d’exprimer ses différences et ses désaccords.
Nous souhaitons être dans une critique constructive, c’est à dire permettant de faire évoluer les politiques publiques.
Nous avons exprimé cette année notre désaccord sur certains objets autour du service civique. Nous n’avons pas remis en cause globalement le dispositif, mais nous avons interrogé le financement de cette action, les moyens alloués à la formation, la nature de certaines missions pouvant s’apparenter à des missions salariées...
Nous avons été critiques sur la gestion de l’emploi associatif que ce soit avec la Région (avec des changements de gestion des emplois tremplins sans concertation) ou avec une gestion des emplois aidés par l’État (on ferme, on ouvre et les associations doivent s’adapter)
Sur la question des marchés publics. Il faudra certainement y revenir dans les semaines qui viennent. C’est une question essentielle pour nos associations et fédérations. Nous devons travailler à sortir de cette logique de marché.

Régis Balry
Président CRAJEP Pays de la Loire.

Notes

[1Jeunesse au Plein Air

[2Association des Ludothèques Françaises

[3Conférence Permanente des Coordinations Associatives

[4Conseil Économique, Social et Environnemental en Région Pays de la Loire

[5Conseil Régional des Jeunes

Haut de la page Haut
SPIP | Site réalisé par les CEMÉA Pays de la Loire | Mentions légales | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0