CRAJEP Pays de la Loire

Accueil > Le CRAJEP en Pays de la Loire > Actualité des membres > AFEV : Retour sur l’Université Européenne de l’Engagement

AFEV : Retour sur l’Université Européenne de l’Engagement

Les 23, 24 et 25 aout derniers, se tenait à Lyon l’Université Européenne de l’Engagement organisée par l’AFEV autour du thème : « Les nouvelles formes de solidarité construisent la société de demain  » avec pour objectifs de permettre à de jeunes bénévoles et volontaires, partenaires associatifs et politiques, universitaires, responsables de structures de réfléchir collectivement à des sujets d’actualité porteur d’enjeux pour l’avenir : lutte contre les inégalités, engagement des jeunes…petit retour sur ces trois jours de débats intenses qui ont réuni près de 500 personnes :

Parmi les nombreux intervenants présents : Nicolas Demorand, Philippe Meirieu, Jacques Donzelot, Jean Viard, Alain Ehrenberg mais également le collectif Jeudi Noir, Le Bondy blog Lyon, l’Anacej, ATD Quart Monde ainsi que des universitaires et des élus.
Jeannette Bougrab, Secrétaire d’État à la jeunesse et la vie associative, a prononcé l’allocution d’ouverture mardi 24 août devant les bénévoles et volontaires de l’Afev rappelant l’importance pour un pays d’avoir une jeunesse engagée.

Les échanges ayant porté cette année sur le fait de « retrouver la capacité d’agir », les intervenants et participants ont placé la participation des citoyens dans le débat public, leur mise en mouvement individuelle et collective, comme étant au cœur de l’enjeu démocratique. C’est notamment ce qu’a pu rappeler Nicolas Demorand, mardi soir, en plénière : « la démocratie a besoin de contre-pouvoirs, c’est aux citoyens de les activer et de les faire vivre ».

« Le pouvoir ça ne se donne pas, ça se prend » a exhorté Jacques Donzelot qui est venu initier les participants à la notion d’empowerment (connecter les gens entre eux pour créer du pouvoir). Dans cette même idée, Philippe Meirieu nous a rappelé que ce qui était déterminant n’était pas tant le vivre ensemble mais le faire ensemble.

Ces trois jours de travaux ont permis de dégager trois grandes idées fortes :

  1. L’impératif pour chacun de pouvoir appréhender la complexité du monde pour ne pas le subir, en devenant acteur ;
  2. La nécessité de pouvoir inclure les citoyens les plus éloignés dans le processus de participation aux décisions publiques ;
  3. L’obligation pour une société individualisée, de faire de l’engagement un vecteur du maillage social.

Spectateur des mouvements de révolte portés par les jeunes des deux rives de la méditerranée, qui étaient représentées lors de cette université d’été par des délégations, l’Afev appelle chaque jeune français à devenir acteur d’un grand mouvement des « engagés ».

Pour l’édition 2012, rendez-vous même jour, même heure, même lieu pour conclure trois années de travaux sur la question de la capacité d’agir de chacun. Cécile Casey, déléguée régionale Afev Rhône-Alpes, rappelle son objectif : « Il faudrait l’année prochaine, traduire cette réflexion politique sur le faire ensemble et le confronter aux décideurs, le traduire en actes afin que tous puissent s’en emparer. » C’est notre rôle.

http://www.afev.fr/u2e/data/

Haut de la page Haut
SPIP | Site réalisé par les CEMÉA Pays de la Loire | Mentions légales | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0